– Europe: lobbies et sectes à Bruxelles -19 Au coeur du caprice des dieux

Au coeur du caprice des dieux 2

Juin 2009, au lendemain des élections européennes

PREAMBULE-1

Derniers scrutins en faveur des parlementaires européens. 43% de votants. Pour Quentin Dickinson, c’est aujourd’hui l’existence même de l’Europe qui est menacée dans sa légitimité. La progression de l’absentéisme est sans doute l’événement qui aura le plus marqué les esprits.

Pour Quentin Dickinson, journaliste spécialiste des questions européennes, c’est une réalité. L’Union européenne n’est pas compétente dans le domaine de la concurrence comme dans ce qui se fait dans certains pays, les USA par exemple. Mais la plupart des grandes entreprises américaines sont des multinationales et le marché européen est leur marché le plus important dans la plupart des cas. Par conséquent elles sont soumises à la loi européenne.

Depuis la fin du gouvernement Bush, il y a une réelle convergence dans le domaine de la concurrence notamment, entre les autorités régulatrices aux Etats-Unis et l’autorité régulatrice à Bruxelles.

L’Union européenne n’est pas la plus grande puissance politique ou militaire du monde. Ce n’est pas sa vocation d’ailleurs. Ce n’est pas non plus la plus grande puissance industrielle du monde. Mais c’est la première puissance commerciale du monde. C’est à la fois un ensemble où l’essentiel de la richesse est produite par les échanges internes aux 27 Etats membres. Donc c’est un marché intérieur solide, ce qui permet d’aller en conquérant à l’extérieur, ce que font les européens. Mais c’est donnant-donnant. Et le marché européen est attrayant parce que c’est un marché riche pour les américains, les japonais, les pays émergents comme les chinois.

Sur place, à Bruxelles, la Scientologie pratiquait du lobbyisme à outrance mais elle n’est pas, et de loin, la seule.

Rencontre avec 3 députés belges, au coeur du Parlement européen, tous, sauf un, ont été reconduits dans leurs fonctions, et malgré cela, une ambiance de morosité et d’une indéniable inquiétude.

Gérard Deprez est député démocrate chrétien belge, Parti Populaire Européen. Il est né dans le Sud de la Belgique, dans la province du Luxembourg, dans un petit village qui a été dévasté pendant la guerre 40-45. Il a exercé des responsabilités politiques dans son pays en présidant le parti socialiste-chrétien-francophone pendant 15 ans et il est membre du Parlement européen depuis 25 ans. Il termine son cinquième mandat et malheureusement, maintenant que son parti a perdu un siège et il n’est pas sûr de continuer.

Au sujet de l’abstention impressionnante, des jeunes également, Gérard Deprez est inquiet. Il l’est d’autant plus par le mystérieux phénomène de la montée du populisme dans certains pays, dont son pays de même qu’en Suisse.

Il s’interroge sur les raisons pour lesquelles, dans les sociétés aussi développées que les nôtres, dans lesquelles les gens ont un niveau d’éducation et de formation qui n’a pas d’équivalent dans l’histoire, les citoyens peuvent se laisser prendre par des discours simplistes et mystificateurs, haineux et dangereux. C’est un mystère!

Pour ce qui est de la question de l’abstention qui augmente d’élection en élection, moins d’un électeur sur deux s’est déplacé pour les élections européennes, cela devient extrêmement préoccupant.

La première de ces raisons est que, dans la plupart des médias, à part dans les moments de crises, on ne parle que très peu de ce qui se passe au niveau européen. On parle de grandes messes qui sont organisées par les chefs d’Etat et les gouvernements, mais tout le travail qui est fait au niveau européen, toutes les législations qui sont prises et qui ont un impact direct sur les gens ne sont jamais mentionnées.

La 2ème raison est qu’un certain nombre de responsables politiques de partis nationaux trouvent intelligent ou du moins commode de dire, quand ça ne va pas bien : « Excusez-nous, c’est la faute de l’Europe et nous devons prendre cette mesure, nous n’avons pas le choix! » Ce qui donne à l’Europe une connotation déplaisante.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :