– Europe: lobbies et sectes à Bruxelles -25 Au coeur du caprice des dieux

Au Caprices des dieux – 4

Juin 2009, au lendemain des élections européennes 2


Véronique de Keyse fait une différence entre des groupes de pression ouverts, presque naturels, comme les lobbies industriels et les ambassades.

Les ambassades sont de véritables lobbyistes. Certaines plus tenaces et plus vigoureuses que d’autres, plus pressantes, allant jusqu’à envoyer des amendements qu’elles veulent voir inclure dans tel ou tel rapport.. Mais c’est ouvert et au moins c’est clair.

Puis il y a encore des lobbies qui jouent de façon correcte mais de manière beaucoup plus souterraines. Le Vatican, par exemple, est très actif à travers une série de lobbies religieux plus ou moins officiels, partenaires à la fois de la Commission et du Parlement européen. Et on est pas habitués, dans les Parlements, à trouver autant d’insignes religieux. Il y a même une salle de méditation où des messes se donnent, mais ce n’est pas une secte. C’est un prêtre-assistant qui fait une petite messe pour les députés qui le souhaitent.

V.de Keyser avait signé, une fois, une pétition pour défendre l’existence d’une petite église romane qui était menacée par de grands buildings dans un des pays de l’Est. Et il y a eu, dans les couloirs du Parlement, des prêtres en chasuble avec des gens à genoux. C’était dans la défense des églises romanes. Des popes viennent, des orthodoxes avec leurs vêtements très voyants avec leur grande croix, leurs sandales, pieds nus, qui se baladent là et viennent voir leurs ouailles.

Ça pullule et c’est très déplaisant pour quelqu’un qui n’y est pas habitué et qui se dit: « c’est une foire, quoi?! »

A certains moments, dans la législature qui vient de s’écouler, les citoyens européens sont réveillés.

L’exemple le plus important a été les directives sur les produits chimiques, qu’on appelle les « quality bridge », et qui visait à obliger l’industrie chimique à contrôler la nocivité de ses produits avant de les lancer sur le marché.

Un combat de David contre Goliath!

Le Parlement a obligé l’industrie chimique européenne, la première mondiale, à enregistrer les produits les plus toxiques, les contrôler, les vérifier, un peu comme l’industrie pharmaceutique le fait avant de lancer un médicament sur le marché. Dès que cette directive a été mise sur papier, l’industrie chimique a fait une pression terrible sur les députés en disant: « Vous allez nous couler! Pour une fois qu’on a une industrie performante, vous aller nous tuer, et tuer le réseau de petites entreprises qui subsistent grâce à nous etc.. »,

Solvay, qui est une grande entreprise en Belgique, a convoqué les députés pour les persuader qu’ils vont faire la folie de leur vie.

Puis une combinaison extrêmement active de grandes associations ONG comme Greenpeace par exemple, WWF etc.. ont agité les citoyens. Des associations de médecins et de patients cancéreux sont venus au Parlement. Elles ont fait des prises de sang aux députés, aspiré la poussière des tapis pour montrer à quel point certains toxiques restaient dans les tissus, restaient dans le sang, et que tout le monde est empoisonné. Rien ne fait plus peur aux gens que de se sentir empoisonnés, d’autant plus que des analyses scientifiques importantes montrant à quel point les allergies, les cancers de la tyroïde, certains cancers de la peau etc.. augmentent.

Et les citoyens ont gagné.

V.de Keyser croit que l’Europe ne peut fonctionner que comme ça.

Quand ça touche au ventre, cela crée un éveil organisé.

Mais ces éveils ne sont pas aussi permanents et constants comme les députés les voudraient..

Et le reste permet aux lobbyistes de faire leurs petits trafics dans leurs coins. Ce sont de grands écrans de fumée qui font que ce sont les grands groupes de pressions qui parviennent à tirer les marrons du feu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :