– Europe : lobbies et sectes à Bruxelles – 26 Lobby et sectes au parlement

Lobbies et sectes au parlement – 1

Véronique de Keyser évoque le travail méthodique de certains groupes d’opinion, de lobbies d’un genre un peu particulier dits:  « religieux »

Etant laïque, elle une meilleure idée de la religion. Que ces lobbies « très méchants », venant de tel ou tel pays, ont fait des menées contre les députés en des termes on ne peut plus blessants, exigeant le retrait de certains rapports non signés.

Le Parlement a vu entrer, comme dans un moulin, tout ce qui est: Opus Deï, « les légionnaires du Christ », la scientologie, Raël, etc…

Site sur les sectes

V.de Keyser a voulu qu’il y ait des listes claires sur ces lobbies religieux pour que les députés sachent à qui ils avaient à faire, pour que ces groupes aient le droit de venir avec des badges qui leur permettraient l’entrée. On lui a répondu: « Non, ce ne sont pas des lobbies, ce sont des partenaires » puisque, dans « le Traité de Lisbonne » qui n’était pas encore adopté, un article prévoit que les églises et les associations philosophiques entretiennent un dialogue régulier avec la Commission et les instances européennes, donc deviennent « des partenaires ».

C’est un peu le mic-mac et cela prend des formes parfois intolérables. Les propos sont injurieux, les pressions et les menaces sont sans fin.

Véronique de Keyser prend un exemple complètement anodin et un autre plus sérieux.

Pour ce qui est de l’exemple anodin: les parlementaires ont un rapport sur les droits de l’homme dans le monde, qui inclut le droit à la liberté de religion, les libertés de convictions et qui a été rédigé par un député néerlandais Daniël van der Stoep. Le rapporteur ne le fait pas tout seul. Son rapport est remanié et soulève beaucoup de passions comme tout ce qui est religieux.

Des présences sont là lors des réunions.

L’église de scientologie s’empare de ce rapport et le distribue dans les écoles. Pourquoi et comment ce rapport a-t-il été repris par la scientologie pour être redistribué par elle-même?! Des taupes à l’intérieur?

Il y a la liberté de convictions, mais cela suppose des influences fortes.

V.de Keyser a été psychologue du travail et travaillait sur le stress. Or l’église de scientologie fait une formation sur le stress par laquelle elle pénètre les industries. Et suivant l’entreprise, l’église de scientologie y est très présente et le type de discours qu’elle tient, parvient à accrocher des gens désemparés.

Les députés ne sont en général pas désemparés, donc ce n’est pas le désarroi qui les guide. Et la possibilité de s’appuyer sur les élections ultérieures les fait bouger.

Mais que peuvent-ils faire?

Par rapport à l’église de Scientologie et le rapport sur les droits de l’homme, il y a des lacunes mais il n’y a pas eu crime. Il n’y a pas de délit à diffuser un rapport qui a été agréé par le Parlement européen.

Là où ça devient plus gênant, c’est quand des débarquements sont là pour empêcher quelque chose. Pour ce qui est des pressions, Véronique de Keyser a dû faire un rapport sur « les droits de l’homme dans le monde » qui est sorti en 2004. Dans ce rapport, elle avait parlé de santé reproductive, de tout ce qui tourne autour de la santé de la femme dans le monde, tout ce qui est grossesse, tout ce qui est éducation sexuelle, tout ce qui est contraception. Elle n’avait pas même évoqué l’intention volontaire d’interruption de grossesse, sachant bien que cela allait soulever des levées de boucliers.

Mais son rapport a soulevé des passions hallucinantes.

Quelqu’un de la clinique Gemelli, qui n’était pas encore très connue à Rome, est venu expliquer aux parlementaires médusés, à quel point il ne fallait pas utiliser le préservatif, à quel point la contraception était contre la doctrine religieuse, et surtout, à quel point cela pouvait favoriser la propagation du SIDA. C’était ce qu’en 2004, le pape avait dit en Afrique.

C’était inacceptable et il y a eu tollé.

Or la clinique Gemelli est très pénétrée par « les légionnaires du Christ » et les députés se sont aperçus que ces derniers sont très présents dans la Commission européenne, de même que l’Opus deï.

En 2005, du temps où les Polonais sont entrés dans le Parlement, la « ligue des familles polonaises » a voulu faire une exposition à l’intérieur du bâtiment. Une association, dont le titre ne prête pas à conséquences, a été autorisée à la faire. Cette association avait affiché une grande photo du pape qui disait: « tous les foetus sont différents dans la croissance du bébé » puis un poster avec des enfants juifs en pyjamas rayés, dans le camps de concentration à Auschwitz, avec une phrase de Mère Thérésa: « quand une femme tue son enfant, comment s’étonner que les peuples s’entretuent ». Une phrase qui compare l’avortement au génocide des juifs.

Rocco Buttiglione, fameux commissaire refusé au Parlement pour ses positions contre l’homosexualité et le rôle des femmes dans la conception et qui fait partie d’une secte notoire acceptée , devait ouvrir cette exposition.

Véronique de Keyser n’a pas toléré ce poster et a voulu l’enlever. Des gros bras de la « ligue des familles polonaises » lui sont tombés dessus. Bagarre, échange de coups de poings et l’affiche a été déchirée.

Scandale dans le Parlement!

Les députés savent dès le début, que des forces importantes, ces fameux lobbies religieux, pénètrent l’intérieur du Parlement.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :