histoire de la télévision – 22 – la concurrence 5

Concurrence: acte V

Les grands changements


 

En septembre 1989, Berlusconi décide de jouer le tout pour le tout et d’évincer Hersant. Il fait alliance avec celui qui fut le 1er actionnaire de la Cinq et qui a conservé une petite part de capital. Le président du groupe «Chargeur réunis», Jérome Seydoux. Techniquement, l’opération s’apparente à un «putsch». Avec l’aval de l’Elysée, du Gouvernement, la bienveillance du CSA, Seydoux et Berlusconi offrent de racheter leurs parts à plusieurs petits actionnaires de la Cinq. Ceci, à la veille d’un conseil d’administration au cours duquel Hersant serait démissionné.

Jérôme Seydoux, PDG de Chargeur: «Certains actionnaires sont prêts à vendre. Et si tous ces actionnaires qui sont prêts à vendre, qui ne croient plus à la dernière de la Cinq, qui veulent récupérer l’argent, vendent. Et nous vendre. Si ils nous vendent tous, ben nous, nous étant un groupe Berlusconi disant: «Chargeurs», aura la majorité.»

Philippe Ramond, directeur général de la Cinq: «Et puis ça n’a pas marché. Parce qu’on avait un paquet de souscriptions tous en même temps, avec la même machine à écrire, la même manière de la remplir, donc on avait dit: «Là, il y a un coup!» C’est à ce moment-là que j’ai appelé Monsieur Hersant je lui ai dit: «Il y a un coup!» et il m’a dit: «On annule le conseil d’administration de demain.» Et Hersant a fait croire qu’il était prêt à négocier.»

Carlo Freccero: «Monsieur Hersant, c’est un génie devant un coup d’Etat! C’est pas, c’est pas, c’est pas l’Italien qui peut détruire Hersant. Il faut le reconnaître. Et ça se joue de façon magnifique… il laisse arriver les choses. Il retrouve tout! A la fin, je savais en tout cas une chose, le matin on a la certitude de la Cinq sous le contrôle de Berlusconi et un peu de Seydoux, le soir Hersant est plus fort que le matin. Il a le contrôle total!»

Télé-journal:

  • J: Le tandem Berlusconi-Seydoux. souhaitait déposer Robert Hersant pour prendre le contrôle des affaires, mais le patron du Figaro, au moins provisoirement, est parvenu à sauver son fauteuil.

Jérôme Seydoux: «Il va avoir un temps de retourner suffisamment de choses pour que le «putsch» qui devait réussir. Vous savez, il faut un certain nom comme ça, dans l’histoire, qui devait réussir et qui ont échoué. Parce que celui qui devait réussir va échouer!»

Entre Hersant et les putschistes, une bataille juridique s’engage.

Tout l’automne 1989, les actionnaires de la Cinq vont s’entre-déchirer au le tribunal

Télé-journal:

  • J: Devant tribunal de Commerce de Paris, le groupe Hersant-Vernes accuse ses adversaires de montages irréguliers de majorité d’actions, et le groupe Berlusconi-Seydoux accuse les précédents d’avoir trafiqué les augmentations du capital pour garder la majorité, donc ça été bon pour le pouvoir. En fait, c’est beaucoup plus compliqué, mais je résume.

En décembre, la justice donne définitivement gain de cause à Robert Hersant. C’est une victoire, mais son goût est amer, car les recettes de la Cinq ne décollent toujours pas. Le poids des pertes menace désormais d’écraser son groupe de presse, quelques jours avant Noël, Hersant convoque le directeur de la Cinq.

Philippe Ramond: «Le 21 décembre, je m’en souviens très bien, il m’appelle pour le rencontrer seul. Il me dit: «Vous venez seul, avec une feuille de papier, une seule! Et sur cette feuille de papier, je veux avoir tous les comptes sur deux ans, 1990-1991, après l’application des décrets de Mme Tasca».

Sur se document, Philippe Ramond a mesuré l’impact financier de la prochaine règlementation. Il en ressort, dans tous les cas de figure, que la Cinq s’expose à un déficit fatal. Hersant, fatigué de ces luttes intestines, conscient d’avoir échoué à faire une chaîne de qualité, une seule décision s’impose.

Philippe Ramond: «Il me dit «Ramond, on part!»

Peu après, un nouvel homme est appelé pour s’occuper des programmes de la nouvelle Cinq, Raymond Vuillamot.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :