– Histoire de la TV – 29 – Vouillamoz7

Raymond Vouillamoz: partie 7

POINT DE VUE D’UN SUISSE SUR LA CONCURRENCE FRANÇAISE.

Entretien avec Jacques Mouriquand, journaliste: d’«Histoire Vivante» sur la chaîne suisse-romande la 1ère et Raymond Vouillamoz. Entretien que j’ai essayé de laisser le plus fidèle possible. (Geneghis)

Jacques Mouriquand: «Vous avez prononcé un mot: «L’audience.» Et, en amateur éclairé, vous avez rappelé que, à chaque situation, pour chaque personnage, quand on écrit un scénario, il faut la façon et la face lumineuse. Et l’audience est effectivement une face lumineuse. C’est l’ appel à la dynamisation des esprits, des logiques économiques, des structures peut-être, pour qu’elles soient plus souples et plus fluides. C’est aussi un poison majeur pour les télévisions. Pourriez-vous analyser la nature de ce poison?»

Raymond Vouillamoz: «Je ne pense pas que l’audience soit un poison en soi. Je pense que le poison est la manière dont dont on utilise l’audience!

Il n’est pas question, pour un service publique, de faire en sorte de vider les cerveaux pour laisser de la place à vendre du «Coca-Cola», comme l’a dit cyniquement un dirigeant de TF1!

L’audience est la preuve que vos téléspectateurs vous regardent.

Le problème c’est de savoir comment vous faites pour avoir de l’audience! Ce n’est pas l’audience qui est dangereuse! C’est la manière dont vous allez faire en sorte avoir de l’audience!

En Suisse, je crois que la SSR en règle générale, avec ses deux chaînes notamment, a déjà résolu une bonne partie du problème. Ce que l’on reproche souvent à l’audience, c’est de mettre en «prime-time», au moment où les gens regardent le plus la télévision, des oeuvres qui ne posent aucun problème afin que cela réunisse le plus grand nombre de spectateurs.

Mais avec TSR2, vous avez la possibilité, et «Histoire vivante» en est un exemple vivant, on peut mettre en «prime-time» des oeuvres plus difficiles qui ne cherchent pas l’audience, mais qui cherche à satisfaire. On ne demande pas à «Histoire vivante» de faire de l’audience à 100%, ce qu’on demande à «Mise au point», diffusée en même temps sur TSR1 par exemple!

Donc quand vous avez deux chaînes comme on a en Suisse, cela permet au service publique d’avoir à la fois, le soucis d’audience, donc le soucis d’exister sur son marché et puis aussi le soucis du service publique dans le sens le plus strict et au plus politique du terme, en pouvant offrir, sur une autre chaîne, une programmation plus pointue.

Mais il ne faut pas se leurrer! Un des échecs le plus cuisant que j’ai eu sur le plan de l’audience, c’était une émission culturelle qui passait vers 22h30-23h00 sur TSR1 et on m’a beaucoup reproché qu’on faisait passer la culture trop tard. Reproches que l’on faisait aussi à la France! Quand est arrivé TSR2, j’ai mis cette émission à 20h30 et elle a fait moins qu’elle n’a fait sur TSR1 à 23h00!

La télévision, c’est un plaisir au départ. Quand vous allumez votre télévision, c’est parce que vous avez travaillé la journée et que vous avez envie, soit de vous informer, soit de vous divertir, mais vous n’avez pas envie d’aller à l’école. C’est pourquoi les documentaires doivent être faits d’une certaine manière. Vous devez raconter une histoire. La télévision doit toujours raconter une histoire! Et c’est la manière de raconter cette histoire qui fait ce que vous êtes. Vous racontez une histoire pour tout le monde. Depuis les enfants de huit ans jusqu’aux vieillards. Ou bien, vous racontez l’histoire un peu différemment, parce que vous intéressez plus les gens qui ont fait un peu plus d’études, ou qui sont dans la force de l’âge, ou qui sont des gens actifs ou au contraire, des gens qui ont le temps de regarder la télévision la journée et vous vous adressez autrement.

Mais l’audience en elle-même… L’audience ce n’est pas un péché en lui-même! C’est comment vous faites cette audience!»

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :